AccueilTraitement des métauxUne sous-traitance de proximité

Une sous-traitance de proximité

Les entreprises du traitement de surface ont une activité de sous-traitance « par nature » : plus de 80 % de leur chiffre d’affaires provient de cette sous-traitance reçue. Le taux de valeur ajoutée est supérieur de plus d’un tiers à celui de l’industrie manufacturière. Les achats de matières premières y sont faibles : 24 % du chiffre d’affaires, contre 39 % dans l’ensemble de l’industrie.

Ces sous-traitants travaillent en flux tendus, ce qui implique - pour les pièces pondéreuses ou volumineuses - que l’entreprise se situe à proximité de ses donneurs d’ordres. C’est un marché régional, notamment proche des constructeurs français. Le taux d’exportation est faible (16 %) alors que dans l’ensemble de l’industrie manufacturière il s’élève à 39 %. Seules les régions frontalières comme Rhône-Alpes et la Franche-Comté connaissent des flux plus importants avec la Suisse, l’Allemagne ou l’Italie.

 

 
Nous avons 78 invités en ligne