AccueilTraitement des métauxUne majorité de petites entreprises et quelques grands groupes de TDS*

Une majorité de petites entreprises et quelques grands groupes de TDS*

L’activité de traitement de surface est exercée par des entreprises de petite taille, voire de très petite taille : 82 % emploient moins de 20 salariés ; elles totalisent 27 % des effectifs, réalisent le quart du chiffre d’affaires et concentrent 30 % des investissements. Ces petites entreprises ont en moyenne cinq salariés.

En 2003, les quelque 350 entreprises de 20 personnes et plus sont de taille relativement modeste puisque 62 % d’entre elles emploient entre 20 et 50 salariés.  Seules 44 firmes ont un effectif supérieur à 100 personnes. Néanmoins, depuis plusieurs années, on assiste à un mouvement de concentration. En 2000, le groupe Bodycote Hit a absorbé 12 sociétés.

Si les opérateurs indépendants sont nombreux, des groupes importants émergent : Bodycote Hit, Electropoli, Hydromécanique et Frottement (H.E.F.) et Sofipem. Chacun de ces opérateurs détient au moins une filiale classée parmi les dix plus importantes entreprises du secteur dont le chiffre d’affaires est supérieur à 30 millions d’euros.

Les capitaux étrangers de plus en plus présents

Si les capitaux étrangers sont peu présents dans le capital des entreprises des services industriels du travail des métaux, ils sont en revanche bien implantés dans le secteur du traitement de surface. Les entreprises contrôlées majoritairement par des capitaux étrangers sont en augmentation. Entre 1999 et 2002, leur nombre passant de 33 à 38, leur poids économique progresse. Elles réalisent 27,5 % du chiffre d’affaires, 28 % de l’investissement et plus de la moitié des exportations, contre respectivement 21,9 %, 23,5 % et 42,3 % en 1999. Les groupes européens dominent, même si depuis quelques années des groupes américains ont investi le secteur. En 2002, un groupe japonais est même venu renforcer les rangs.

Belges et Allemands sont les plus nombreux, mais ce sont les groupes américains qui réalisent les exportations du secteur, prenant la France comme tête de pont pour servir le marché européen.

*TDS = traitement de surface

 
Nous avons 77 invités en ligne