AccueilMétaux et alliages4.4.3 Types de traitements

4.4.3 Types de traitements

Les aciers peuvent acquérir des caractéristiques élevées par un cycle ou une succession de cycles thermiques (chauffage - refroidissement).

Il existe deux types de traitements

  • LES TRAITEMENTS THERMIQUES
  • LES TRAITEMENTS CHIMICO-THERMIQUES

4.4.4 Les traitements thermiques

Ils entraînent une modification des caractéristiques mécaniques dans la structure cristalline existante.
On distingue :

  • LA TREMPE : Elle provoque un durcissement structural par chauffage à température de mise en solution du carbone suivi d'un refroidissement rapide pour la conserver à température ambiante.
  • LE REVENU : Effectué après trempe, il supprime les tensions internes dues au refroidissement rapide.

Chauffage à faible température pendant longtemps. Ex : 150 °C pendant 8 heures dans l'huile ou du sable chaud.

  • LES RECUITS : Retour à l'état malléable par suppression soit du durcissement structural (sur pièces trempées), soit de l'écrouissage (sur pièces déformées à froid).

4.4.5 Les traitements chimico-thermiques

Ils consistent à modifier superficiellement la structure cristalline d'une pièce par chauffage à température déterminée en présence d'éléments chimiques capables de phénomènes de mise en solution, on obtient ainsi :
- soit des pièces à âme douce et périphérie dure
- soit des pièces à âme dure et périphérie douce
- soit des pièces présentant des bonnes qualités de frottement.

  • LA CÉMENTATION : augmentation de la dureté superficielle des aciers doux et demi-doux par accroissement de la teneur en carbone de la couche périphérique pour la rendre trempable tout en conservant une bonne résilience à coeur. Applications : pièces de frottement, cames, engrenages, etc.
  • LA CYANURATION : Cémentation liquide dans un bain de cyanure. Elle présente l'avantage de ne pas oxyder ni déformer les pièces.
  • LA NITRURATION : Augmentation de la dureté superficielle par diffusion d'azote (formation d'une couche de nitrure de fer très dure). Applications : pièces de frottements intenses, soumises à des températures élevées, cages de roulements, chemises de cylindres, axes de pistons, etc.
  • CARBO-NITRURATION : Cémentation mixte par le carbone et l'azote.
  • LA SULFUNISATION : Diminution du coefficient de frottement par diffusion de soufre dans la couche périphérique. On obtient ainsi une très grande résistance au grippage même sous de fortes pressions. Applications : Robinets, vannes, pompes hydrauliques, pistons hydrauliques, axes, etc.
  • LA MALLÉABILISATION : Décarburation périphérique des pièces en fonte blanche pour les rendre usinables. Exemple : fonte EUROPÉENNE ou AMÉRICAINE.
 
Nous avons 16 invités en ligne