AccueilTraitement des métauxTraitement et revêtement des métaux

Traitement et revêtement des métaux

Une sous-traitance de proximité qui s’adapte aux défis environnementaux.

Types de traitements et rev<hr id=

De la Tour Eiffel aux glissières de sécurité en passant par les bijoux fantaisie, la plupart des objets manufacturés en métal sont traités ou revêtus avant d’être mis sur le marché. La protection des tôles de voiture, l’anti-usure pour les outils, l’antioxydant pour les couverts de table sont quelques exemples des domaines d’application de cette activité.  Les opérations de traitement et de revêtement des métaux donnent à des produits métalliques ou composites des spécificités fonctionnelles visant à les protéger, en modifier les propriétés physiques ou les décorer en utilisant une multitude de techniques. Cette activité permet d’accroître la durabilité, la protection contre la corrosion, la conductibilité électrique ou les caractéristiques de glissement. C’est un passage obligé dans le processus de production de bon nombre de pièces en métal.

Ce traitement de surface s’adapte aux pièces de toute taille (boulons, pylônes, charpentes, portières de voitures…). Très présent dans notre environnement quotidien, il est souvent décrit par la profession comme le “ teinturier ” de la métallurgie. Au sein des services industriels du travail des métaux, c’est le métier qui arrive en bout de chaîne.

Avec un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros en 2003, ce traitement de surface représente 13 % des services industriels du travail des métaux (les services industriels du travail des métaux comprennent les activités de la forge estampage matriçage, le découpage emboutissage, le traitement et revêtement des métaux, le décolletage, la mécanique industrielle, la métallurgie des poudres).  La France occupe depuis 2002 le troisième rang européen. Elle réalise 13 % du chiffre d’affaires de l’UE élargie à 25.  L’Allemagne et l’Italie, presque à égalité, concentrent pratiquement 50 % des ventes.  On retrouve ce classement pour la valeur ajoutée et le nombre de salariés.

Les secteurs clients sont nombreux. Les plus importants sont l’automobile, le bâtiment et les travaux publics avec près de la moitié du chiffre d’affaires. Viennent ensuite la fabrication de matériel électrique et électronique et la construction aéronautique. Les biens de consommation - et particulièrement les produits de luxe à dominante métallique (accessoires de bagage, ceintures, lunettes, montres, bijoux, décoration des bouteilles de parfum..) - sont aussi concernés par ce traitement.

 
Nous avons 50 invités en ligne