AccueilMétaux et alliages5.4.2. Principaux Paramètres influençant les traitements thermiques

5.4.2. Principaux Paramètres influençant les traitements thermiques

5.4.2.1 Température de mise en solution

Son influence est très importante sur les caractéristiques mécaniques obtenues :
Si la température est insuffisante : la mise en solution sera incomplète ainsi que l'évolution des phases durcissantes. Les caractéristiques mécaniques obtenues seront plus faibles que celles qui sont recherchées.
Si la température est trop élevée : la mise en solution sera achevée mais il apparaîtra des phénomènes de brûlures, correspondant à la fusion partielle des constituants eutectiques aux joints des grains entraînant également des caractéristiques plus faibles que celles recherchées. De plus, un métal brûlé ne peut être régénéré par un nouveau traitement.

5.4.2.2 Durée de la mise en solution

Elle est fonction :
- de l'homogénéité de l'alliage
- de la masse de la pièce
- de sa forme (épaisseur ou diamètre de la pièce)
- du moyen de chauffage utilisé

5.4.2.3 Influence de la vitesse de refroidissement

Après avoir obtenu la mise en solution complète (d'un ou de deux constituants fonction de l'alliage). 0n peut :
- Soit essayer de conserver la structure de mise en solution à température ambiante par un refroidissement rapide (TREMPE),
- Soit revenir à l'état structural initial par un refroidissement lent (RECUIT)

Influence de la vitesse de refroidissement

On peut donc définir un traitement thermique en traçant la courbe des températures en fonction des temps.

Pour la TREMPE la vitesse de refroidissement doit être la plus élevée possible de façon à conserver au maximum la structure de mise en solution (état gamma).

De plus ce refroidissement ne risque pas d'entraîner de tensions internes ou de tapures de par les faibles températures de traitement (équivalentes à 500 °C) et de l'excellente conductibilité thermique de ces alliages.

 
Nous avons 47 invités en ligne