AccueilMétaux et alliages4.5.5 Mise en oeuvre des aciers inoxydables

4.5.5 Mise en oeuvre des aciers inoxydables

Les conditions de mise en oeuvre sont liées avec la formation de carbure de chrome par élévation de température et écrouissage. Il faut donc éviter de chauffer, ou de durcir superficiellement le métal.
En fin d'opération, il est nécessaire d'effectuer un recuit d'adoucissement et de normalisation suivi d'un décapage final à l'acide nitrique.

  • Forgeage : à faible température < 400°, pour éviter la formation de carbure de chrome.
  • Usinage : surveiller l'affûtage et la rigidité des outils de coupe, afin d'éviter l'écrouissage.
  • Perçage : prendre des forets en acier rapide et de longueur réduite (rigidité - vibrations). La vitesse de coupe et l'avance doivent être deux fois plus faible que pour les aciers mi-durs et la lubrification doit être abondante, afin d'éviter l'échauffement et la détérioration de la coupe du foret.
  • Taraudage et filetage : effectuer le travail en une seule passe afin d'éviter un écrouissage trop important.
  • Alésage : veillez à ce que l'alésoir ne broute pas car il s'ébrécherait par l'augmentation de la dureté superficielle.
  • Rivetage : il doit être exécuté avec le minimum d'écrouissage pour le rivet et la tôle. Il peut s'exécuter à chaud (entre 1 050 et 1 200°C) avec une riveuse hydraulique. En maintenance aéronautique, on utilise principalement des rivets en MONEL montés à froid :

Composition : 67 % Nickel, 30 % Cuivre, 1 % Fer et 1% Manganèse.
Résistance mécanique : (Rr)t=60, (Re)t=30, A%=40

  • Perçage à main : utiliser des perceuses pneumatiques tournant à faible vitesse de rotation (500 t/mn), afin de diminuer l'échauffement et l'écrouissage au maximum.
  • Soudage : le soudage oxyacétylénique est possible, mais nécessité d'utiliser une flamme réductrice ou légèrement neutre afin d'éviter les phénomènes de corrosion intercristalline. Pour le soudage : on utilise de préférence des aciers inoxydables alliés au Vanadium (meilleure stabilité cristalline).

NOTA : Conditions de l'inoxydabilité

- Ne chauffer le métal que parfaitement propre,
- Éliminer par décapage à l'acide nitrique, l'oxyde provenant d'un travail à chaud,
- Éviter les mauvais états de surface et les assemblages hétérogènes.

 
Nous avons 5 invités en ligne