AccueilMétaux et alliages5.4.2.5 Les différents traitements thermiques des alliages légers

5.4.2.5 Les différents traitements thermiques des alliages légers

DÉSIGNATION

PRINCIPE DE RÉALISATION

La TREMPE

Durcissement structural :

Augmente : H - (Rr)t - (Re)t.

La trempe est suivie d'un phénomène de maturation : établissement des caractéristiques dans le temps.

Chauffage à température de mise en solution précise (A-U4G1 ~ 500 °C), maintien en température, refroidissement rapide dans de l'eau de 15 à 70 °C en fonction des risques de tensions internes.

Températures de trempe : A-U4G, A-U4G1, 2017, 2024 495 °C ± 5
A-Z5GU, 7075 465 °C ± 5
A-U2GN, RR58, 2618 530 °C ± 5

Le REVENU

Maturation artificielle pour alliages à maturation lente (ex A-Z5GU et A-U2GN).

On ne pratique pas de revenu sur les alliages du type A-U4G et A-U4G1 (Maturation naturelle en ~ quatre jours.

Chauffage à 150 à 200 °C, pendant 5 à 25 heures, en fonction de l'alliage.

Refroidissement à l'air ambiant.

Le RECUIT de RESTAURATION

Applicable sur tous les alliages auxquels on veut redonner une certaine malléabilité sans changement de cristallisation.

Chauffage à 250 à 300 °C, pendant 2 à 8 heures, en fonction de l'alliage.

Refroidissement à l'air ambiant.

Le RECUIT de RECRISTALLISATION

Applicable sur tous les alliages afin de supprimer l'écrouissage ; nécessité d'intervenir sur un écrouissage minimum pas trop élevé.

Chauffage à 350 à 400 °C, pendant 1 à 2 heures, en fonction de l'alliage.

Refroidissement à l'air ambiant pour les alliages non trempant et en laissant les pièces dans le four pour les alliages trempants.

Le RECUIT de COALESCENCE

Sur alliages trempants afin d'annuler les effets de la trempe.

Chauffage à 400 à 430 °C, pendant 2 heures, en fonction de l'alliage.

Refroidissement, pièces dans le four, en trois étapes afin d'éviter tout phénomène de maturation

 
Nous avons 30 invités en ligne